Brève

Feuilles de route du Cameroun, du Ghana et de l'Ouganda sur le genre et la REDD+ : Une initiative nationale au niveau politique

Télécharger dans :

Auteur :

Organisation :

Citation :

Synopsis

Les accords de Cancun de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) en 2010 et les résultats de Durban en 2011 ont appelé à des stratégies et systèmes nationaux REDD+ pour fournir des informations sur la manière dont les garanties sont traitées et respectées afin d'intégrer les "considérations de genre". En 2011, l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), avec le soutien de l'Agence danoise pour le développement international (DANIDA) et en collaboration avec l'Organisation des femmes pour l'environnement et le développement (WEDO), a facilité la tenue d'ateliers participatifs et multipartites au Cameroun, au Ghana et en Ouganda pour créer des feuilles de route sur le genre et la REDD+. Les feuilles de route - les premières du genre - ont été produites pendant la première phase du projet pour chaque processus national et ont permis d'identifier les préoccupations, les parties prenantes et les actions concrètes spécifiques au contexte en matière de genre et de REDD+ afin d'intégrer et de renforcer le genre dans les processus et initiatives REDD+. Actuellement, chaque feuille de route, ainsi que le processus REDD+ national de chaque pays, se trouve à un stade différent de mise en œuvre. La création et la facilitation d'un groupe de travail sur le genre et la REDD+ (GTF), ou groupe de travail, est l'étape la plus récente pour faire avancer les résultats du projet et se rapprocher de son objectif ultime : renforcer l'intégration de la dimension de genre et des considérations liées au genre et au changement climatique dans les processus REDD+ nationaux efficaces en garantissant la participation des femmes au processus.

Objectifs de développement durable