Les parties à la Convention sur la diversité biologique (CDB) ont convenu que le processus d'élaboration du Cadre mondial pour la biodiversité (CMB) pour l'après-2020 tiendrait compte de la dimension de genre1 , indiquant que "des efforts devraient être faits pour faire progresser la collecte, l'analyse et l'utilisation de données tenant compte de la dimension de genre, y compris des données ventilées par sexe". Une approche de la conception et de l'utilisation d'indicateurs pour aider à surveiller les progrès de la mise en œuvre du cadre mondial pour la biodiversité a ensuite été proposée dans le document CBD/SBSTTA/24/3 et, par la suite, un ensemble d'indicateurs principaux2 , de composantes3 et complémentaires4 a été proposé pour le cadre mondial pour la biodiversité après 2020.